La transition économique !

* La Transition et l’ENERGIE !! :

Qui dit transition écologique économique dit fourniture d’énergie… L’installation d’éoliennes, terrestres et offshores, de panneaux solaires, et le renforcement du réseau afin de faire face à ces énergies intermittentes, ça coûte cher ! Mais il y a une particularité à bien noter : cet argent ne vient pas du budget de l’État mais directement de la poche des consommateurs via différentes taxes qui grossissent d’année en année sur leurs factures d’électricité (la CSPE en France), ou sur le prix de l’essence (la taxe carbone). À cela se rajoute la fermeture progressive du parc des centrales nucléaires (qui pourtant ne produisent pas de CO2 – La moyenne ACV mondiale de ces émissions (ACV), selon le GIEC, est pour l’électricité nucléaire de 12 gCO2eq./kWh produit. Pour la France, elles se situent donc en dessous de la moyenne mondiale, 6 g/kWh, comme l’a enfin reconnu, de très mauvaise grâce d’ailleurs, le Ministère de la transition énergétique et solidaire, et même l’ADEME ! -…), productrices d’une électricité bon marché. Le coût de l’énergie « intrinsèque », auquel se rajoute les taxes pour financer le renouvelable, va donc exploser dans les années à venir.

On s’en sert pour tout, ce qui explique l’accord entre l’Allemagne et la Russie pour la fourniture de gaz, censé remplacer le charbon des centrales à énergie électrique, l’éolien émet en ACV (analyse cycle de vie) France 11 gCO2eq./kWh selon le Ministère !.non inclus l’extraction, raffinage des terres rares, sous oublier le cuivre, qui provoque un désastre écologique en Chine.

Du fait de leur intermittence, et de l’absence actuelle et pour longtemps de solutions pour réaliser des stockages massifs d’électricité à l’échelle des énormes quantités produites en France et en Europe, l’éolien et le solaire photovoltaïque ont besoin en soutien d’une très importante puissance de centrales pilotables, nucléaires et hydrauliques en France, à charbon et à gaz en Allemagne. Une démonstration éclatante en est fournie par l’Allemagne, dont la puissance de pilotables est passée de 100 à 102 GW entre 2000 et 2019, tandis que la puissance d’éolien et de solaire photovoltaïque est passée de 7 à 102 GW. Si bien que l’Allemagne a maintenant plus de deux fois plus de puissance électrique installée qu’en 2000. Deux réseaux de centrales donc pour produire au total à peu près la même quantité d’électricité, c’est la principale raison de l’augmentation du prix de l’électricité pour les ménages dans ce pays (maintenant presque le double du nôtre). Et les mêmes causes produisant les mêmes effets cela est en train de se produire maintenant en France ! (source Bernard Durand ) –

Avez-vous pensé à votre dépendance à la fée électricité ( centrales électriques-lumières-internet-chauffage– smartphones- trains- métro-éclairage urbain- ….etc) et avez-vous estimé la production nécessaire pour la transition en cours (voitures électriques- ..etc), le remplacement progressif du pétrole par cette énergie sera très coûteux (comme le prouve les hausses successives de votre facture électrique).

Il est vrai que la gabegie est courante à tous les étages, ( la LGV Paris-Toulouse qui a coûté 3,6 M€. )- (Alexandre Delaigue rappelle une évidence : »Les Jeux Olympiques sont une ruine pour tous les pays qui décident de les héberger. En matière de grands projets publics, ce sont ceux qui génèrent le plus de surcoûts par rapport au budget prévisionnel : 156% en moyenne. Leurs bénéfices, quant à eux, sont systématiquement surévalués (une règle de base en la matière est de diviser les bénéfices prévus par les organisateurs par trois pour avoir une idée réaliste). – ) alors je pense que l’État mauvais gestionnaire, est mal placé pour gérer la transition et tous nos impôts ne financent pas que des écoles et des hôpitaux, loin de là.

Changer l’orientation économique d’un pays, comme l’a constater Nicolas Hulot, est titanesque, face aux lobbys de toutes sortes, or, en France, les écologistes ne sont jusque-là jamais parvenus à la dompter. Face à la verticalité de la Ve République, face au lobby nucléaire, Éolien ..face à la caste des technocrates d’abord soucieux de leur carrière, les Verts français ont toujours subi de piteuses défaites. Leurs divisions internes, attisées par une aile gauchiste toujours pugnace, les ont discrédités.

Il ne faut se cacher derrière l’écologie et ses apôtres de l’écologisme, ce sera nous, les usagers, qui paieront la note et en totalité, car même l’État prend sa dîme au passage.

Nous le voyons bien avec l’affaire récurrente des Pesticides, du recyclage des déchets en léthargie, de la pollution des océans, de tous les mythes ou fantasmes faisant la une des journaux et médias, sans analyse approfondie, alors le transfert d’une énergie pour une autre est à évaluer scientifiquement et avec ses implications incluant tout le cycle de vie de A à Z.

De passage à Paris, j’ai pu observer la construction de tours en bordure du périphérique, augmentant considérablement la densification de l’urbain parisien : bétonnage impressionnant, joint aux travaux dantesque des nouvelles lignes de transports, ce qui rend cette ville effrayante par sa population concentrée : quels sont les coûts écologiques ???…la mortalité urbaine en augmentation !, l’alimentation en eau, électricité ??…

Ce sujet est immense, il nous manque une vision globale des problèmes et de leur traitement, et donc envisager un changement de visions d’avenir, en lieu et place d’aller au bout des excès, globalisation comprise. ***

Par le Saintongeais Contrarien, le 02 Février 2020.

(1) : Fabien Bouglé, 2019 : Eoliennes, la face noire de la transition écologique. Editions du Rocher.

(2) : Guillaume Pitron : La face cachée de la transition énergétique et numérique, la guerre des métaux rares. Editions Les Liens Qui Libèrent.

Faut-il en pleurer ou en rire N°3

** FAUT-il EN PLEURER OU EN RIRE n°3 :

-Au parlement Européen : Nigel FARAGE, chef de l’UKIP parti du Brexit : « À
l’UKIP et dans le parti du Brexit, nous aimons l’Europe, nous détestons juste l’Union européenne ! […] Aussi, je suis heureux d’être au début de la fin de ce projet. Ce projet n’est pas non démocratique, il est antidémocratique ! »
S’adressant aux institutions européennes : « Elles donnent aux gens un pouvoir sans qu’ils aient à rendre des comptes. Ces gens n’ont aucun compte à rendre aux électeurs. C’est un système inacceptable. En fait, ce qui se joue, c’est une bataille historique qui parcourt tout l’Occident […] C’est le mondialisme contre le populisme. Sûrement détestez-vous le populisme, mais je vais vous dire une chose drôle : le populisme devient de plus en plus populaire ! » . J’ai apprécié.

Si les pièces de un et deux centimes sont supprimées, cela signifie que le carburant à la pompe sera à..,X5 ou 00.00 – et donc fini comme ce jour les 1,379 pour le gazole.(cela fera 1.40 euros) Que va en penser votre portefeuille ??..

-En France, en 2020, la situation des personnes pauvres ne s’est guère améliorée. La Fondation Abbé Pierre, qui publie chaque année son rapport sur le mal logement, pointe du doigt le fait que quasiment 4 millions de personnes dans l’Hexagone se retrouvent sans logement ou en situation de logement très précaire. Et le gouvernement en prend pour son grade au passage. Les chiffres du 25ème rapport sur « l’état du mal-logement en France » sont éloquents : il y aurait 143.000 SDF dans l’Hexagone. Du moins, ce n’est qu’une estimation car ce chiffre est très difficilement fiable malgré le travail des associations. 25.000 personnes habitent en chambres d’hôtel car elles n’ont pas de logement personnel, 91.000 vivent dans des logements de fortune et 643.000 chez des tiers… par la force des choses. En France, en 2020, 902.000 personnes n’ont donc pas de logement personnel.

( C’est pas brillant pour un pays comme la France, pas de quoi pavoiser. )

-veuillez prendre la peine de lire : Coronavirus. une nouvelle arme dans la guerre asymétrique ?

https://lesakerfrancophone.fr/coronavirus-une-nouvelle-arme-dans-la-guerre-asymetrique

(Sans tomber dans le conspirationnisme il y plusieurs aspects troublants et intrigants qui méritent réflexion. )- mais là l’auteur suppose que ce sont les américains comme auteurs. !!. Le saurons-nous dans quelques mois…………..

-Comme l’a tardivement reconnu François Mitterrand, une guerre sans morts apparents, mais une guerre totale et sans merci est menée par une caste de prédateurs envers les populations-cibles. S’il désignait à l’époque les États-Unis comme instigateurs de cette entreprise, il ne subsiste aucun doute aujourd’hui sur le caractère nomade et apatride des requins de la finance et de leurs supplétifs. En effet, cet insatiable appétit de pouvoir ne saurait se contenir entre des frontières établies. Casse programmée de l’hôpital public, du système de retraites, du salariat sous ses classiques bases contractuelles, disparition prochaine de l’argent liquide, manifestants et grévistes traités sur les ondes et dans la rue en terroristes, ne constituent que les pans visibles d’une attaque tous azimuts envers l’être Humain à travers chaque aspect de sa vie. ( https://lesakerfrancophone.fr/category/auteurs/zenon ) –

Dès 1968, j’ai su à qui on avait affaire avec Daniel Cohn-Bendit et ses copains. Toute leur trajectoire était inscrite dans l’imposture qui nous fut alors infligée. Il était à la tête du combat des petits-bourgeois qui en mai 68 faisaient leur 14 juillet contre le mai ouvrier. La crapulerie finale de son ralliement à Macron n’est finalement que la signature et nous montre le macronisme comme un révélateur final de la réalité de ces impostures. C’était pareil avec tous ces gauchistes, trotskistes, maoïstes donneurs de leçons, ces « intellectuels de gauche » qui toisaient le peuple et surtout les ouvriers de façon méprisante. Ils ont à peu près tous trahi, et c’était pour moi évident dès le départ. Et je n’ai ressenti aucune surprise de voir se presser les survivants derrière Emmanuel Macron. ( https://www.vududroit.com/2020/01/robert-badinter-le-macronisme-revelateur-des-impostures/ )

– par le Saintongeais Contrarien….

Pine Street nr 183

*

Nouvel article sur Elizabeth Fountain, Auteur

Pine Street Episode 183: The Adventures of Ursula

par Liz Fontaine

Ursula ne pouvait pas dormir cette nuit-là. Ses rêves se sont réveillés avec des images terrifiantes de rouge maladive, tentacules caoutchouteuses, enroulant autour de ses poignets et les chevilles, en essayant de l’entraîner dans un océan noir.

Le tournait et se retournait de la jeune fille se réveilla sa mère, qui a essayé de l’amadouer dans le sommeil. « Compter les moutons, ma chérie. Fluffy, moutons heureux « .

C’était inutile. Les moutons transformé en monstres miniatures mer, provoquant la jeune fille à pleurnicher. La mère de Ursula a perdu sa patience. « Pour l’amour du ciel, voici ce que vous obtenez pour fouiner dans les conversations des adultes. Il devrait vous apprendre à l’esprit de votre propre entreprise « .

Cette phrase, « l’esprit de votre propre entreprise », résume la leçon Ursula a essayé de transmettre à sa petite-fille, son homonyme, un petit courage curieux Marilyn.

« Chaque fois que j’oublié cela, chaque fois que je coincé mon nez où il ne faisait pas partie, mon pauvre nez a pris une fessée, » Ursula personnes âgées a continué. « Ma chère mère a essayé avec diligence pour corriger cette tendance en moi. Mon arrière-train piquent toujours avec la mémoire de sa brosse à cheveux, qui, permettez-moi de vous le dire, a fait son devoir le lendemain matin. Mon inquiétude ce soir-là gardé ma mère de son sommeil, et elle ne m’a pas laissé échapper ma punition. La pauvre femme, elle avait eu un million de nuits sans sommeil en prenant soin de mon père après un combat de boire. Elle ne pouvait pas le punir, je suppose, elle exorcise ses frustrations sur moi « .

Ursula avait longtemps pardonné à sa mère, qui avait pas vécu passé son cinquantième anniversaire. Le cancer était un dos de diagnostic indifférenciée alors, un mot écrit en grosses lettres noires. Épuisés par les défis de sa vie, Ursula imaginait, les poumons de sa mère avaient tout simplement abandonné. Elle voulait sa propre fille, la mère de Marilyn, d’avoir un meilleur temps de celui-ci. Et elle espérait garder sa petite-fille du même nom sur la ligne droite et étroite en faisant un exemple de sa propre fouineur, enfance aventureuse, moins que bienséant.

Mais, comme cela arrive toujours quand les jeunes entendre les histoires des personnes âgées, peu Marilyn a sa propre leçon de l’histoire. Elle entendit à peine la partie de la brosse à cheveux. Au lieu de cela, la jeune fille a juré de devenir un pêcheur en haute mer, si c’est ce qu’il a fallu pour voir un tel énormément, monstre délicieusement effrayant pour elle-même.

Langue Française et malaise identitaire !

** Langue Française fourvoyée et ce malaise identitaire Français ! :

Plusieurs commentateurs relèvent des écarts de langage, pensée formatée, politiquement correct, comme Christian COMBAZ, ‘https://www.youtube.com/watch?v=o-6sbkPWwMQ&feature=em-uploademail ) soulignant la création volontaire de confusion par une technocratie et une école au rabais, habillage sur fond de déformation avec à la base, une analyse grammaticale improbable, utilisant l’approximation et une syntaxe douteuse, permettant de dire le contraire dans les deux sens.

Se voulant proche d’une peuple qui les révulsent, argumentant sur la responsabilité, aléatoire toutefois,tout comme leurs réalités non vécues par les misérables d’en bas, permettant la manipulation des esprits, l’inversion des rôles ou fonctions, dans cette nov’langue où ils ont le droit (qu’ils ne partagent pas) de couper la parole des gens exposant une autre version, ou encore pour fermer le bec à ce récalcitrant dire : vous êtes anti-féministe, vous êtes anti-écologie, vous êtes un facho de la pire espèce, ce qui leur permet de se dérober lorsqu’il sont mis en difficultés ou en manque d’arguments. Donc se placer ( ????) au-dessus des nuls … La glose et le verbiage asséné à grande vitesse sont aussi un moyen de s’imposer sans fondements…

Notez l’usage des adjectifs : « neutraliser » au lieu de tuer ou assassiner, plus de djihadiste Ennemi mais « d’agresseur », plus d’attaques au couteau mais »poignardées », exit égorgées’, que dire de la poliphonie des mots : un adversaire politique a l’étiquette de « extrème-droite », «  droite radicale », ultra-droite », ou la nouveauté « populiste », ou si l’on veut déprécier les propos de quelqu’un on dit « controversé » ( par qui ou par quoi : motus), être libéral est un gros mot, alors ultra-libéral !!, mais Trotskyste, communiste, socialiste, voila des mots qui fleure le Front Populaire, hahaha, ….. tout ceci interpelle, rend perplexe, non….

Paul-François PAOLI, essayiste et chroniqueur au Figaro Littéraire, pourfend la classe politique au pouvoir, surtout la gauche qui a perdu ses valeurs, et une droite passéiste cantonnée dans l’application des Lois, qui ne voie pas les carences d’une modernité reniant son passé historique, le malaise identitaire français dans un monde qui ne veut pas le reconnaître et expliquent les violences du peuple , celui que l’on bafoue mais ne veut disparaître de la carte : ( https://www.youtube.com/watch?v=JSwwZj_Tu6Q )

Les jeunes gauchistes de 1968 ont fait resurgir la fracture entre les élitistes majoritairement de gauche et le peuple. On a parlé du peuple de gauche,( 1981) pas du peuple dans son ensemble, d’où le hiatus qui a empiré avec la prise de pouvoir d’une gauche dévoyée.

Le choix de l’immigration de masse a heurté la population qui n’a pas compris les explications des politiques, d’autant plus que l’intégration a été négligée. Le constat amère est que les Algériens, les Marocains, les Tunisiens, les Africains, se considèrent Français pour les Droits, mais ne sont pas astreints aux Devoirs… Le cas de Mila, lycéenne de 16 ans, qui a parlé de sa relation avec la religion, en particulier l’islam, et se voit en retour poursuivie pour haine raciale, ( le délégué général du Conseil français du culte musulman (CFCM), Abdallah Zekri en rajoute : «Cette jeune fille aurait dû un petit peu se taire au lieu de raconter ça. Les insultes, je ne les accepte pas, que ce soit pour la religion musulmane, juive, catholique, peu importe. Mais je pense que ça a été d’une vulgarité impossible. Moi, je ne peux pas accepter ce qu’elle a dit. Maintenant, elle assume ses responsabilités.» ) . Pourtant, les propos haineux dans l’autre camp n’ont pas le même écho.

Nous savons que le monde de la haute finance a pris l’ascendant sur les États. Et ceci n’est pas le fruit du hasard. Elle a conçu un projet de restructuration de la planète qui a été soutenus par l’ensemble des États, et leurs partenaires du monde du business dont le centre névralgique est celui de la haute finance globalisée, ce qui est à l’opposé de notre culture humaniste.

De fait, l’urgence climatique est dans ce contexte un formidable accélérateur de la mutation de l’environnement qui se fait via des investissements verts qui font le consensus des promoteurs du Nouveau Monde. Dans les faits, ils sont portés par les plus grands pollueurs de la planète.( écoutez : https://www.youtube.com/watch?v=fWu-NOMw_m8 ) -BlackRock démystifié.sur ARTE.

Vous avez aussi noté que des articles explicites, citant des sources, font très souvent l’objet d’articles ( eux montés en épingle par les médias complaisantes) pour apporter une contradiction mais non étayée. Ceci étant destiné à apporter le trouble dans l’esprit des gens. La manipulation est une arme sophistiquée à plusieurs niveaux. Le peule n’est pas censé voir les ficelles … **

par le Saintongeais Contrarien, le 30 Janvier 2020.

Faut-il en pleurer ou en rire ??

** FAUT-IL EN RIRE ??? :

– CAPITAL ( https://www.capital.fr/economie-politique/roubaix-six-mois-apres-leur-installation-la-ville-sapercoit-que-ses-panneaux-solaires-netaient-pas-branches-1360629)

– À Roubaix, la municipalité mise sur le développement durable. L’un des derniers projets en date : l’installation de panneaux solaires sur le toit de la médiathèque. Objectif : réduire la consommation énergétique du bâtiment. Alors qu’en juin 2019, la mairie communiquait en grande pompe sur ces nouvelles installations, six mois plus tard, c’est la douche froide. En effet, comme le rapporte Nord Éclair, la mairie de Roubaix vient de s’apercevoir que les panneaux photovoltaïques n’ont jamais été branchés ???? – cherchez l’incompétence et négligence !!………

-Valeurs Actuelles ( https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/societe/info-va-emmanuel-macron-votre-probleme-cest-que-vous-croyez-quun-pere-est-forcement-un-male-115449 )

– l’Elysée accueillait « de nombreux acteurs de la protection de l’enfance étaient rassemblés pour fêter les 30 ans de la ratification de la Convention internationale des droits de l’enfant » avant que le président ne se retrouve avec les seuls présidents des Associations familiales catholiques (AFC).  L’un d’eux, Pascale Morinière, parvint à interpeller Emmanuel Macron, lui disant qu’il est incohérent de célébrer les 30 ans de cette convention tout en défendant la « PMA sans père ». Alors le président de la République lui répondit que la paternité se divise en deux fonctions : l’une génétique et l’autre symbolique ; puis devant l’insistance de son interlocutrice sur cet aspect symbolique, il lâche :  « Je comprends. Votre problème, c’est que vous croyez qu’un père est forcément un mâle. Tous les psychanalystes vous diront le contraire. » —Ah bon ??…

-Le climat de violence actuel, mêlé à la culture de l’excuse qui existe au sein d’une partie du système judiciaire n’expliquent-ils pas en réalité cette passivité ? Certains n’hésitent-ils pas à intervenir par peur d’une éventuelle condamnation qui serait plus lourde que celle de l’auteur des faits ? ( https://www.atlantico.fr/decryptage/3586760/agression-filmee-dans-le-metro–pourquoi-marlene-schiappa-ferait-bien-de-se-pencher-sur-les-raisons-profondes-qui-dissuadent-les-temoins-d-intervenir-guillaume-jeanson-gerald-pandelon- )

– Bruno Lemaire ( https://www.lci.fr/politique/video-interview-bruno-le-maire-invite-de-lci-annonce-pour-pres-de-8-milliards-d-euros-d-investissements-en-france-2143222.html )

-Dans cet entretien, le brave Bruno déplore que les Français ne parviennent pas à se rendre compte du « succès économique » que traverse le pays Apparemment, plutôt que de mordre à pleines dents dans les fruits économiques dodus que ce succès engendre, ces Français ont bêtement choisi de faire des grèves, de bloquer des parties de l’activité économique et sociale du pays, éventuellement de casser des trucs et des machins, d’épuiser les forces de l’ordre.

(il est vrai que la France pète le feu, même à Davos on se le dit ‘’ »« Il y a trop de grèves, et ce n’est pas aussi stable que d’autres pays pour le business. […] les taxes sont trop élevées. […] il y a beaucoup de troubles en France comme on l’a vu avec les émeutes […] il y a toujours beaucoup de résistance en France pour atteindre la productivité nécessaire. Tout ça n’aide pas à y investir à nouveau. » ( https://www.contrepoints.org/2020/01/29/363047-bruno-le-maire-le-running-gag-gouvernemental )

Pourquoi la conférence de financement des retraites réussirait-elle là où deux ans de concertation ont échoué? ( https://www.huffingtonpost.fr/ ) – Maintenant que j’y pense, il y a du vrai !!!…

-Vers la fin des pièces de un et deux centimes d’euro ? – Une proposition de la Commission européenne vise à éliminer les petites pièces de monnaie encore en circulation dans la plupart des pays de l’Union européenne. ( https://www.dw.com/fr/vers-la-fin-des-pi%C3%A8ces-de-un-et-deux-centimes-deuro/a-52190060 ) – et donc une hausse ou inflation, bien joué !!!…

– LREM ( ou à reculons, qui sais!) : « Amateurs ».
« Ce matin, la députée Paula Forteza (soutien de Villani) annonce qu’elle quitte la majorité dénonçant un parti « verrouillé qui récompense les amitiés plutôt que les compétences ». C’est le 12e départ du groupe LREM à l’Assemblée en 2 ans. Et c’est aussi/surtout un nouvel épisode d’une campagne municipale virant à une telle cata pour le parti du Président qu’Alain Duhamel (pourtant pas un opposant très farouche) relevant que dans plus d’un tiers des 50 premières villes de France, il existe 2 candidats LREM (1 officiel, 1 dissident) s’exclame sur BFM : « c’est des amateurs, c’est un faux parti, un faux mouvement et un groupe parlementaire qui se fissure ». Ouch( mon financier du 30.01.2020 ) – Cachons ces étiquettes LREM-Modem qui font office de repoussoir, triste !!.

Allez, c’est tout, à la prochaine tournée !! , par le Saintongeais Contrarien.

Pine Street nr 182

*

Nouvel article sur Elizabeth Fountain, Auteur

Pine Street Episode 182: Les Aventures de Ursula

par Liz Fontaine

Ursula se rapprocha de la porte ouverte. Le pêcheur a tenu son auditoire dans le salon rapt, comme il fit une pause avant de décrire le monstre qu’il avait vu, que nuit de pleine lune en mer.

« Il se leva lentement, une masse de chair lisse, une forme que je ne avais pas vu dans toutes mes années sur la profondeur. La pleine lune reflète sa couleur rouge, un rouge maladif, un rouge infernal. Sa tête, si c’est ce que vous appelleriez, semblait une pelle, ou une telle mise en œuvre. Et puis, ô Seigneur, les tentacules. Comme cordes épaisses en peu de caoutchouc contre nature. De bêche à la fin de tentacule, la bête était presque aussi longtemps que notre bateau. Je me tenais, sans voix, voulant crier mais incapable de rassembler un son « .

Il vida l’eau de vie de son verre, le posa sur une petite table d’appoint, et, sans un mot, la veuve a fait le plein.

Dans l’oeil de son esprit, Ursula imaginait le monstre: les couleurs, les formes, la menace de sa taille, la crainte inspirée par son ascension silencieuse à la surface de l’océan.

« Et puis il a sombré dans les profondeurs Inky, comme si elle avait jamais été là. Mes camarades, ils ne croyaient pas que mon histoire. Mais ils ont vu que j’avais été secouée, assez droite, et a essayé de me régler dans ma couchette. Les pêcheurs obtiennent une mauvaise réputation, par les terriens. Ils sont un bon genre, vraiment, frères d’armes contre l’immense ennemi de l’eau et la météo en mer. Superstitieuse et grossiers qu’ils peuvent être, et je pris ma part de ribbing jusqu’à ce que nous l’avons fait au port. Mais sous tout, ils étaient gentils avec moi. Et quand je dis au capitaine que je ne serais pas de retour pour le prochain voyage, ni aucun après, il se contenta de secouer ma main et m’a souhaité bonne chance à la vente de ma part de nos prises « .

Les messieurs dans le salon absorbé l’histoire, un murmure à partir d’entre eux, et la veuve déménagé à tirer les rideaux contre la collecte sombre. Bientôt, il était temps pour tous rentrer à la maison, et comme ils l’ont fait, Ursula les a aidés à leurs manteaux.

« Un conte sauvage », dit un, tranquillement. « Peut-être que signifiait pour engager notre sympathie, et augmenter le prix de ses poissons. »

« Peut-être », répondit l’autre. « Et pourtant, ses yeux comme il a raconté l’histoire. As-tu remarqué? Ils ne sont pas concentrés sur quoi que ce soit ou qui que ce soit dans la chambre. Tourné vers l’intérieur, presque « .

Un autre monsieur frappa le pêcheur sur son épaule, un geste amical, et a parlé plus fort. « Et maintenant, monsieur? Qu’allez-vous faire maintenant? »

« L’exploitation minière, je pense. Un lointain cousin de la mine installé près des mines ouest d’ici, et fait un bon vivant. Je suis sur mon chemin pour voir s’il peut me aider à obtenir le « .

« D’un profond à l’autre, hein? Eh bien, je vous souhaite bonne chance « , a dit un autre monsieur.

et le rideau..

*** ET LE RIDEAU SE DÉCHIRA !! :

Il faut bien occuper la fantasmagorie, l’imaginaire collectif, les craintes , les appréhensions, alors nous avons les guerres voulues au Moyen-Orient, Afghanistan, Libye et avant, il y avait l’Indochine, le Biafra, l’Ouganda, la Somalie, l’Érythrée et j’en passe de Cuba,, San Salvador et … dans les temps’’ creux’’ ou interludes, nous avons des virus H1N1 avec les risques de pandémies pour corser l’affaire, alors pensez aux dépistages, aux risques sanitaires, à une mortalité terrible : car supposée), l’humain a une faculté d’oubli considérable, d’autant plus lorsqu’il est submergé d’informations…

Lui parler du long terme, d’un futur à 10 – 20 ou 50 ans, radieux bien sur, est comme une drogue que l’on réplique à satiété, comme si la vie et son futur était prévisible dans le sens linéaire, invariablement rectiligne.

Mais le long terme n’est pas une suite de courts termes. Le long terme, c’est un autre temps – celui des mutations, des glissements fondamentaux, bref, c’est le temps qui échappe aux illusionnistes.
Les ruptures des invariants, on appelle cela des crises parce que c’est douloureux. Nous en vivons une, plutôt interminable mais dont l’issue a des contours de plus en plus précis.

Ne vous laissez pas prendre à la furia des majors entreprisses US qui multiplient les annonces (voir Amazon avec son paiement par la paume des mains -et Cie), les cas TESLA et Boeing démontrent le contraire. En dépit des avanies déversées sur les votants du Brexit Anglais, ce pays ne coule pas et même s’envole, ah ZUT Alors !, et même l’Allemagne veut un partenariat proche avec la 1ère puissance militaire de l’Europe et même diplomatique, sortez vos mouchoirs’’Si vous êtes une ancienne puissance industrielle qui a dilapidé ses ressources dans des panneaux solaires et des éoliennes tout en fermant vos centrales à charbon (pour éviter une augmentation potentielle de la température moyenne mondiale de 4°C ±15ºC d’ici 2100) ainsi que vos centrales nucléaires (à cause de Fukushima), vous devez également vous rendre à Moscou. Pour lisser la production d’énergie intermittente et irrégulière du soleil et du vent, vous aurez besoin de beaucoup d’importations de gaz naturel bon marché, et ici, Gazprom, la compagnie russe, est votre ami. (Le +4ºC est tiré de l’estimation consensuelle du GIEC, et ±15ºC est la marge d’erreur, basée sur l’analyse de la propagation des erreurs standard sur les mesures climatiques actuelles ; donc, oui, cela pourrait être +19ºC, ou cela pourrait être -11ºC, ou n’importe quoi entre les deux – faites votre choix ! – bien que +19ºC ne semble pas physiquement possible alors que -11ºC nous placerait au milieu du prochain cycle de glaciation de cent mille ans). Votre autre option est d’attendre que vos « énergies renouvelables » s’épuisent, puis de relire cet article à la lumière d’une bougie tout en pleurant doucement. » »
En dépit de tout, les Français ne cèdent pas : , depuis 2015, 530 milliards d’euros, selon les calculs réalisés par le journal Les Echos. Au total, et exclusivement dans des placements sans risque, les Français détiendraient la coquette somme de 3.289,7 milliards d’euros (en date du premier semestre 2019)… soit quasiment une fois et demi le PIB de la France et largement plus que la dette française dans son intégralité.

Emmanuel Malmendier de rappeler quelques écueils de la société sans cash en matière de libertés : « L’instauration d’une société sans cash nous soumet au monopole du lobby bancaire. Lorsque nous déposons de l’argent dans une banque, il ne nous appartient plus : nous devenons créanciers de notre banque qui nous doit notre argent. En cas de crise financière et bancaire, notre seule défense en tant que citoyen ordinaire consiste à retirer notre argent. Dans une société sans cash, cela deviendra impossible. L’instauration d’une telle société institue un droit de regard de l’Etat sur tous les actes d’achat et de vente que nous effectuons, heures et lieux compris, ce que les dispositions permettent. Elle rend possible la mise au ban de la société d’un individu de façon instantanée, sans aucune procédure légale ; avec seulement l’intervention d’un ‘fonctionnaire habilité’ ou même à la suite d’une erreur technique, nos comptes peuvent être bloqués et nous ne pouvons plus effectuer aucun achat d’une autre façon. ,Elle autorise une taxation arbitraire de nos dépôts bancaires liquides en cas de nouvelle crise, comme l’a vivement recommandé madame Lagarde, présidente du Fonds monétaire international. »

le Président de RISK.BANK de Suède (les plus avancé dans la société sans cash fait marche arrière : ‘’ « Il devrait être évident que l’état de préparation de la Suède serait affaibli si, en cas de crise grave ou de guerre, nous n’avions pas décidé à l’avance comment les ménages et les entreprises paieraient pour le carburant, les fournitures et autres nécessités. » ‘’ et le 5 mai 2019 : La Suède, pays pionnier de la société sans cash, met en garde : conservez vos billets de banque…

Je n’ajouterai pas un clou sur le cercueil de la C.E.E. et sa triste Commission, elle va payer le prix de ses omissions, mensonges et illusion, car l’Allemagne lâchera la France pour une poignée de cerises en pensant sauver sa tête de mercantiliste face à l’ogre américain Trump, et vassale elle est, et serve restera.

Par le Saintongeais Contrarien, le 27 janvier 2020.

Nouvel article sur Elizabeth Fountain, Auteur

Pine Street: MLK Jr Day Episode

par Liz Fontaine

Les mines dans la partie supérieure du comté ont laissé un héritage durable pour la communauté que Marilyn se trouvait dans, tant de décennies plus tard. En raison de la demande de charbon, les mines, les chemins de fer ont apporté à son tour apporté des opportunités pour le commerce de toutes sortes.

Les chemins de fer ont également apporté des travailleurs de tout le pays, et partout dans le monde, qui ont été attirés par la possibilité d’établir leur famille et faire une vie décente. Alors que dans la vallée, l’agriculture devint roi, et l’agriculture et l’élevage étaient principalement des familles blanches, dans les montagnes de la salle communautaire fait pour de nombreux nouveaux arrivants. Il a donné lieu à une belle problématique, plein d’espoir, et parfois méli-mélo de combustible noms, les visages et les couleurs de peau.

Il était, autrement dit, un microcosme de toute l’expérience américaine.

Dans sa jeunesse, dans les années 1960, Marilyn a gardé sa grand-mère des histoires de Ursula à l’esprit comme elle a rejoint les premières lignes du mouvement des droits civiques. Marilyn pensait à son héritage comme elle a commencé son expression artistique, la recherche d’images qui représentait l’entrecroisement de toute la race humaine.

La grand-mère de Marilyn Ursula se tenait sur ces lignes de front aussi bien. signes peints Ursula, des marches jointes, et écouté attentivement les émissions de radio de discours prononcés par les dirigeants du mouvement. Grand-mère et petite-fille ont partagé un engagement envers la justice et l’inclusion de tous.

Et ils ont partagé chaudes larmes, désespérée les nouvelles d’un acte de violence après l’autre. Ils ont partagé une profonde perplexité l’idée que la violence ne pourrait jamais faire partie de la solution. Ursula se rappela les histoires de son père de la Grande Guerre; elle se souvenait de la tournée de son mari du devoir dans la Seconde Guerre mondiale; et Marilyn a regardé un frère aller à la guerre au Viet Nam et le retour, tout dans le corps, mais brisé en esprit. La violence de toute nature était incapable de construire quoi que ce soit autre que la violence.

Marilyn et Ursula ont partagé tant, à travers leurs générations. Ursula ne laissez jamais Marilyn oublier d’où elle vient, et ne jamais laisser perdre espoir dans l’avenir.

« Vous êtes l’avenir, ma chère, » Ursula dit à sa petite-fille. « Vous ne devez jamais vous laisser prendre à la légère cette responsabilité. La voix de ceux qui ont vécu il y a longtemps, et rêvait du monde que vous créez « .

Pine Street n°1 81

Pine Street Episode 181: The Adventures of Ursula

par Liz Fontaine

Cet après-midi hivernal, les messieurs de la ville réunis dans le salon de la veuve, réchauffée par le feu Ursula avait attisé juste avant leur arrivée, et par l’eau de vie généreusement versé par leur hôtesse. Le pêcheur de l’océan était parmi eux, et les a régalés avec des histoires de la profondeur. Ursula a trouvé une place dans la salle où elle pouvait écouter, obligeamment ignoré par tous les adultes.

« Avez-vous vu des Sirènes? » L’un des citadins a demandé, ce qui déclenche une sorte de rire égrillard que Ursula avait appris à associer à des rassemblements masculins seulement, un rire qui avait un ton prédateur enfoui à l’intérieur.

« Non, monsieur, » répondit le pêcheur. « Mais les monstres marins, que nous avons rencontré. »

« Je sais qu’il ya des écoles de baleines là-bas. Les indigènes racontent des histoires d’entre eux, et leur viande et de l’huile fournissant des tribus entières à travers un hiver. » Les messieurs locaux acquiescèrent accord avec cette déclaration d’un de leur nombre.

« Non baleines, monsieur, bien que oui, nous avons vu beaucoup d’entre eux. Si nous avions été tellement équipé, nous aurions pu les cheveux en arrière une douzaine pour votre ville seule. » Ils ont tous un petit rire. Les pêcheurs auraient leurs bobards. « Non, le monstre que nous avons rencontré ne se montre pas, sauf dans son vol de notre récolte. C’est, jusqu’à ce qu’une nuit de pleine lune, avant-dernier avant que nous avions prévu de tourner pour le port, quand j’étais seul sur le pont « .

Ursula se rapproche de la porte, d’entendre tous les détails. Autre que la voix du pêcheur, les seuls sons étaient tinter la verrerie et le feu crépite.

« Nous transportons dans les filets pleins de hareng et autres poissons de mer, et les récompenses riches attendus. Pourtant, pour trois nuits courir, les filets laissés dans la nuit de l’eau ont été arrachés et vide le matin. Nous avions déjà beaucoup à bord, mais a décidé de lui donner une nuit avant de donner le dos de la mer elle-même. Je porté volontaire pour monter la garde, pour voir si je pouvais déterminer ce monstre était responsable de la perte de nos prises. Je me attendais une baleine, ou une école de barracuda. Je ne suis pas, par caractère, enclin à croire en des monstres ou des mythes. La plupart de mes camarades accepté avec reconnaissance mon offre, car ils étaient beaucoup plus superstitieux que moi

« Ce soir, je passai mon manteau sur mes épaules, a ajouté un cirés au-dessus que, et les ponts arpenté. Clair et froid, et que la pleine lune fait paraître presque jour. » Le pêcheur a un tirage profond de cognac. «J’ai vu le monstre, et si jurai nous l’avons fait en toute sécurité au p